Quelles traces reste t-il d´anciennes légendes, celle du Graal ou bien de la sagesse des druides? D’où vient le Svastika? Qu’on a voir les tarots avec les Bohémiens?... Bien souvent des représentations aujourd’hui travesties de la réalité.
« J’ai été instruit sur le Graal, sa légende. J’ai su que les Druides l’avaient connu bien avant que Joseph d’Arimathie ne se mit en marche vers l’Occident, que les 7 rishis Indous l’avaient connu avant les druides… »
Maurice Magre a suivi les pas d’hommes et de communautés qui ne voulaient pas faire parler d’eux, qui ne cherchaient pas le pouvoir. Une filiation existe entre ces hommes qui se sont transmis, à travers les siècles, des vérités essentielles qui permettent à l’humanité d’aller vers un idéal de perfection. Selon lui, le druidisme s’apparente au brahmanisme primitif, il existe un rapport étroit entre la pensée des druides et des albigeois, et les bohémiens, peuple originaire d’Inde, ont eu pour mission de transporter le Livre des Tarots…
Des druides à la quête du Graal, de Merlin au caractère magique des Tarots, du Nirvana au Royaume de Dieu, le fil conducteur est l’évocation de la voie du salut. C’est grâce aux mages, aux frères initiés, aux talismans, aux coupes magiques, aux signes symboliques, aux enchanteurs barbus que l’âme trouve ce salut.
Ce livre est un voyage à travers l’histoire, à la poursuite des flambeaux perdus et oubliés et de ceux qui les ont portés.

Maurice Magre est un écrivain français (Toulouse) qui a beaucoup écrit sur les Cathares. Lorsqu’il découvre l’ésotérisme, il devient martiniste puis se convertit au bouddhisme et part en Inde à la rencontre de Sri Aurobindo. « Magre est un anarchiste, un individualiste, un sadique, un opiomane. Il a tous les défauts, c'est un très grand écrivain. Il faut lire son œuvre» Le Figaro