« Quiconque se donne la peine d'étudier la science spirite ne se laissera jamais séduire, il sait à quoi s'en tenir sur le pouvoir des Esprits, sur leur nature et sur le but des relations que l'homme peut établir avec eux. »


Nombreux sont ceux qui se lancent dans la médiumnité sans repères, en s’imaginant que le monde des Esprits ne leur veut que du bien. Dans la pratique, c’est loin d’être le cas! Ce n'est pas en effet sans un certain désenchantement qu'on trouve la perversité dans ce monde où l'on aimerait à ne rencontrer que des êtres parfaits. Puisque les choses sont ainsi, nous n'y pouvons rien : il faut les prendre telles qu'elles sont.
Le danger existe donc bien et c’est ce qu’Allan Kardec explique en détaillant toutes les typologies d’esprits qui peuvent se manifester lors d’une communication. A travers des cas précis, Kardec passe en revue les principaux caractères qui décèlent l’origine des communications spirites. Un homme imparfait ne devient pas parfait après sa mort !
Il faut être initié, nous dit-il, aux principes de la science du spiritisme pour bien le comprendre. Pour ceux qui pratiquent la médiumnité, il importe qu'ils connaissent, afin de se tenir sur leurs gardes, le danger qu’ils peuvent encourir.
Ce que Kardec appelle l’Obsession est l’emprise que peut avoir un esprit défunt sur une personne médium. Il peut arriver à s’immiscer dans ses pensées et arriver à influencer son jugement. Le cas le plus grave étant la possession, mot que n’aime pas Kardec et il s’en explique. L’Obsession est très sous-estimée, encore aujourd’hui. Elle est imputable à de nombreuses perturbations, désordres mentaux et physiques.